Annual Volumes

Cultural Practices of Arab Youth

Les étudiantes libanaises : spectatrices, lectrices et auditrices (Maud Stephan-Hachem et Azza Charara Baydoun )

La description des pratiques culturelles des étudiantes libanaises se fonde sur les résultats d’une enquête qui a touché 580 étudiants et étudiantes en 1ère année d’université. L’étude se propose d’identifier leurs centres d’intérêt, les modalités de la réception des produits culturels, ainsi que l’effet des variables sociodémographiques sur leurs préférences en matière de films, de musique et d’écrit. L’analyse traite des questions suivantes : Sur quels points, les pratiques culturelles des jeunes sont-elles semblables ou diffèrent-elles en fonction du genre ? En outre, dans quelle mesure les appartenances confessionnelles, régionales, sociales, influent-elles sur leurs pratiques culturelles ? La prédominance des médias et l’accroissement des possibilités d’accès à l’information n’auraient-ils pas plutôt unifié les goûts et les pratiques, réduisant ainsi les écarts socioculturels ? En un mot, ces jeunes étudiantes participent-elles à la formation d’une même sous-culture, ou appartiennent-elles à diverses cultures ? (Article en arabe). 

Egyptian Youth and Mulid Dance Music (Jennifer Peterson)

Mulids are colorful and multifaceted festivals held in the honor of saints; since 2001, they have also formed inspiration for a new trend of grassroots dance music in Egypt that has taken on their name. Mulid songs draw musically and lyrically from Sufi song while taking inspiration from the spiritual and celebratory atmospheres found at mulid festivals, albeit in a rough and boisterous dance style associated with urban back-alleys. Distinct from elite forms of artsy electronic music, the mulid trend instead falls within the category of sha‘bi, meaning that it is “popular” and essentially produced by and for the people. As such, youth have been able to play a major role in the largely informal circuits of production, distribution, and consumption affiliated with this boisterous dance trend, in doing so imbuing mulid songs with youthful energy and creating a spectacular street party culture that brings these songs to life. This study examines the rise and spread of the mulid dance trend with a focus on the role that youth have played at all of its stages. It discusses the meanings that mulid dance songs project, and the relevance that they bear to the lives of male urban youth, including their attempts to strike a subtle balance of street-smartness and piety. (Article in Arabic).

Conflicted Modernity in Youth Visual Cultural Practices (Marie-Thérése Abdel-Messih)

This paper explores the significance of Egyptian youth visual cultural practices to the project of modernity, in its later phase. Socio-cultural conditions generating different practices in the Arab region and the West will be traced with relevance to the context. Unlike Western youth whose practices were acknowledged as a subculture, in Egypt, youth practices have been rejected by nationalist reductionists for breaking the canon. On the other hand, critics assuming a ‘liberal’ approach have categorized recent youth production as ‘post-socialist’, disregarding the diversity in practices. Conversely, this study takes on a constructionist approach to representation and signification. The objective is not to censure youth for their production or idealize it, but to reach an understanding of their underlying discourse by decoding their varied visual practices. The areas of research will be visual representations subsidized by governmental and non-governmental organizations, media, and cartoon as visual and verbal text. Specimens of a variety of youth visual practices will be read to decode their signification. This may turn problematical since most youth practices waver between two possibilities; it is difficult to determine at present whether they have revived the project of late modernity, or represent a conflicted modernity. (Article in Arabic).

European Moroccan Youth: Towards a Cool Islam? (Miriam Gazzah, translated by Mouin Al Imam)

This article focuses on the role of music (in the broadest sense of the word) in Dutch-Moroccan youth culture. It explores the way Dutch-Moroccan Muslim youth appropriate particular kinds of music in order to express a specific kind of identity. How do they bring music consumption and conviction together- or not - and why? For Dutch-Moroccan youth Islam is an important element in their lives, but other factors, like ethnicity, are equally important. (Article in Arabic).

“I’m More Arab Than You Are!” : Identity and Cultural Production in Diaspora (Youmna Chlala)

As Lebanese artist living in diaspora, I would like to investigate how current systems of cultural production accentuate and support the formation of dynamic and complex identities. The article aims to uncover the ways that cultural production can create new sets of understandings about the young Arab diaspora. It is based on a series of art workshops I taught at an Arab community center in San Francisco, California from 2002-2005. The youth participants were Lebanese, Palestinian, Iraqi, Moroccan and Yemeni and ranged in age from 14 to 21. The works they produced varied in medium from video to drawing and collages and took place of the course of several months. There were numerous factors involved in these workshops including class, gender and class differences that also impacted their relationship to their racial and ethnic identities. Throughout the workshops, the lived experience of the youth was manifested in both the process/methodology and in the resulting art works. (Article in English).

Cultures des arrières – mondes : Paysages musicaux des camps palestiniens au Liban (Nicolas Puig )

Les paysages musicaux dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban sont relativement divers, allant du sha’bi au tarab en passant par le rap qui émerge comme un vecteur puissant de discours de critique sociale. Les musiques « identitaires » (politiques, nationalistes, patrimoniales) partagent l’espace public du camp avec les chansons de mariage, par lesquelles peuvent s’exprimer les penchants collectifs pour la danse et la dabkah. Néanmoins, la place existe, y compris dans les répétitions les plus formelles des orchestres affiliés aux organisations politiques et associatives, pour des improvisations plus proches des traditions de la grande chanson arabe que de la marche militaire orientalisée. Les pratiques musicales sont donc marquées par l’ambiance propre au camp, tout en ménageant des espaces pour faire valoir des expressivités artistiques dégagées des enjeux politiques. Les camps se caractérisent de la sorte par la circulation de musiques à partir de supports variés, allant des CD fabriqués vendus sur place aux fichiers mp3 importés d’Internet, et par la réactivité de la chanson par rapport aux évènements et aux conditions de vie des réfugiés palestiniens. Au final, la variété des imaginaires musicaux renvoie à la façon dont les mondes palestiniens sont connectés aux flux culturels internationaux. (Article en français).

Les adolescents et la lecture (Mohamed Ali BENZINA)

Le but de ce travail est de chercher à comprendre les raisons de la désaffection la lecture chez certains adolescents. Les données ont été obtenues à partir une enquête réalisée auprès d'un échantillon représentatif de jeunes tunisiens, pour la catégorie d'âge 10-14 ans. Elles ont permis d'analyser le sens que ces jeunes donnent à la pratique de la lecture et aux autres pratiques culturelles et de loisir. En particulier, l'attention s’est portée sur l'utilisation des nouveaux moyens de communication et sur le suivi des programmes de la télévision, vue l'importance que ces moyens revêtent de nos jours et leurs effets présumés sur la lecture. Le rôle du milieu familial et celui de l'institution scolaire, dans l'incitation à la lecture, ainsi que celui des bibliothèques publiques, ont aussi été pris en considération. (Article en arabe).

The Writing of Young Women is not Innocent (Noha Bayoumi)

Based on the assumption that the gender of the writer constitutes an important determinant of his vision of the world when writing, and through my study of three novels written by young Arab women from Lebanon, Syria and Saudi Arabia, I found in effect that their writing is far from being innocent. Instead, it is involved in criticism of the culture and its impact on the novel’s characters. Through a concise study of the characters, the themes and plots, I put emphasis on the anthropological dimension and gave special attention the social institutions which control and determine the behavioral and representational cultural norms. I addressed the absence or subversion of the social reference that is manifest in this writing through its ironic style and its emphasis on the primacy of experience over tradition. I dealt with the confusion of literary gender and intersexuality, so that the reader can only see the superficial aspect of the text, which in turn reveals the discrepancy between the living experience and the dominant cultural reference that became an object of humor and irony. (Article in Arabic).

About Facebook and the Young Bahrainis (Fatema Ali )

“Facebook” represents for Arab youth today a way of establishing social connections, and the Bahreini youth are no exception. Much of what takes place among them occurs through these networks. Naturally, these exchanges are not always innocent, just as we can find similar ones among the elite or more mature people. This in turn plays a role in the change taking place and in altering identities, all of which are reflected in the youth’s cultural production today, and are influenced by the kind of dialogue that develops, the interactive influences and the symbolic capital that is exchanged. Facebook is not a picture album, or no longer is one. This is what we can surmise after a long journey in this new social setting. Thus it is not surprising that many of the dreams for change, the creative cultural products, the convictions formed or changed started here as hypotheses before becoming realty later on. One of the driving forces within this space is a little bit of confidence, simple companionship (a deep, close companionship is not a condition), a limited aim (long term aims are not encouraged). Together they can be very effective, unlike the old methods of change. Yet we should not forget that this network is also a very simple place for fun, entertainment, meeting people and making friendships on all levels. In all this the Bahreini youth are an active influence as well as being influenced, like all the Arab youth in the Gulf and the surrounding area. (Article in Arabic).

L’Internet, usages multiples (Gladys Saade)

A partir d’interviews réalisés dans des cybercafés de Beyrouth, nous essayons d’observer les usages de jeunes issus de milieux plutôt défavorisés. Ceux-ci ont subi au moins un échec scolaire, ils ont entre 15 et 17 ans. Ils sont de grands utilisateurs d’Internet. Les jeunes trouvent dans cet outil un moyen de communication, d’amusement, de socialisation et de reconnaissance qui leur sont souvent dénigrés ailleurs. L’étude tente de voir quelles sont leurs pratiques sur Internet et leurs usages des réseaux sociaux, avant de s’interroger sur le rôle de l’école, quasi absente de ce domaine. La culture informationnelle (information et media) qui s’impose comme outil incontournable favorisant l’insertion des jeunes dans l’économie du savoir, s’avère inexistante ici. L’observation permet par ailleurs de remarquer que ces jeunes souffrent d’un handicap de langue, qui limite la compréhension et réduit les usages extensifs et productifs de la toile. S’ajoute au problème linguistique, une formation scolaire pauvre qui les relègue à des pratiques superficielles, limitées à un usage presque uniquement socialisant. Le web pourrait cependant représenter une ouverture très prometteuse. (Article en arabe).

Lecture numérique : vecteur de changements socioculturels chez les jeunes chercheurs tunisiens (Raja Fenniche)

Nous présentons dans cet article les résultats d’une enquête conduite auprès d’un échantillon représentatif de 146 jeunes étudiants chercheurs tunisiens, âgés de moins de 30 ans et inscrits en Mastère ou en Doctorat. Cette étude a d’abord porté sur leurs représentations de la lecture numérique ainsi que sur les difficultés ressenties lors du passage de la lecture sur support papier à la lecture numérique. Il ressort également de cette enquête que les différents procédés de lecture active sont faiblement utilisés par notre population d’étude, puisque seule une minorité déclare pratiquer fréquemment la prise de notes sur écran ainsi que le marquage ou l’ajout de liens. Malgré ces réticences, il est clair que de nouvelles formes d’inventivité au niveau des usages émergent en matière d’échange, de partage et d’appropriation des contenus sur le web. Ces pratiques, analysées dans leurs dimensions socioculturelles, accélèrent le processus de socialisation et de mise en place de communautés de lecteurs. (Article en français)

“We Are the New Government!” : How Musicians from Beirut Produce and Distribute Their Music Today (Thomas Burkhalter)

The digital media-morphosis of the 1980s have brought revolutionary changes to music making. Musicians find new possibilities for the production and distribution of their works. Further, new software and hardware tools have led to new musical aesthetics. Beirut hosts a circle of sound artists who work in the fields of electro-acoustic music and Free Improvised Music. On their laptops and on their CD shelves one finds music by composers like Karlheinz Stockhausen, Musique Concrète pioneers like Luc Ferrari, and by other artists from experimental to popular musics from the West. This article discusses how exactly these artists from Beirut work within these influential genres. The results suggest that they create aesthetical approaches that derive from the transnational Zeitgeist and their local environment equally. Their music, noises and soundscapes reflect the effects of globalization and digitalization on various levels. To them «locality» is no longer linked to “Arabic” music, but very much to the sounds and noises of their environment, and to their «sonic memory» - mainly from the Lebanese Civil War. (Article in English)

Pratiques et usages du théâtre dans les écoles chiites au Liban (Catherine Le Thomas )

Le théâtre scolaire offre un angle d’approche privilégié des pratiques culturelles jugées socialement « légitimes » au sein de la communauté chiite au Liban. Partant de ce constat, cet article analyse les conceptions et pratiques théâtrales au sein de trois réseaux éducatifs chiites : écoles al-Mustapha proches du Hezbollah, Amiliyyé, écoles Mabarrat liées au sayyed Muhammad Hussein Fadlallah. Envisagé comme un art global au service des valeurs de la religion et de la résistance pour les écoles al-Mustapha, le théâtre se veut divertissement à caractère citoyen à la Amiliyyé, et outil éducatif polyvalent, intégré au quotidien pour les Mabarrât. A travers ces modèles divergents, apparaît une image plurielle et complexe de la communauté chiite, au-delà de l’hégémonie exercée à la fin des années 2000 par le Hezbollah en matière culturelle. La jeunesse de cette communauté, soumise à l’influence de tels modèles, participe plus ou moins activement à l’exercice et au renouvellement de ces pratiques théâtrales, tout en les insérant dans ses propres référents générationnels. (Article en français).

Les pratiques culturelles des jeunes, outils de développement (Amal Habib)

Le développement durable (DD) et la révolution des technologies d’information et de communication donnent lieu à une culture qui métamorphose nos modes de vie et nos pratiques culturelles, notamment chez les jeunes. L’objet de cet article est de relever la place et le rôle des pratiques culturelles des jeunes dans le processus de DD. L’article situe les jeunes et les pratiques culturelles dans les principes du DD, en définissant la notion de capital culturel. S’appuyant sur des exemples de pratiques culturelles pour jeunes, il définit les différents aspects qui caractérisent le rôle des pratiques culturelles en tant qu’outils dans le DD. L’application de ces caractéristiques a donné lieu à de nouveaux concepts et à de nouvelles approches des pratiques culturelles pour jeunes, pour la réalisation du processus de DD durable environnemental, économique, humain et social. Leur impact contribue à faire des jeunes des « écocitoyens », des citoyens de demain. (Article en français).

The Cultural Practices of Young people in the Arab World, the Example of Sudan (Rashed Diab )

Remembering my desire to find new information and knowledge, and my own experience of youth and early childhood in Sudan, is what persuaded me to write and research about the cultural activities of the Sudanese youth today. I found that there is a great impact on the life of the youth and on public opinion with regard to developing the positive characteristics which improve a society. This is a result of the nature of society itself, in its traditions and customary beliefs, beside the characteristics of the educational system. Also important is the relation between the individual and society; a person's contact with the world around him. With the impact of foreign cultures and the kind of resistance to them, there arises the problem of the alienation of individuals in cultural activities. Without working with a clear idea of the aspects of cultural identity from which these activities originate, the situation conflicts with the social, political and economic reality and with the established static and over-postulated beliefs that obstruct freedom of expression. To solve this problem we must insist on using the alternatives; to work on freedom of dialogue and enable free exchange of ideas in the family and society, to change the system of education and have it suit the specific needs of the youth and their ambitions of change. (Article in Arabic).

Le discours du théâtre et les jeunes du Golfe : nouvelle pratique ou vision traditionnelle ? Le modèle du Koweit (Watfa Hamadi)

Les jeunes artistes des pays du Golfe emploient, dans leurs pratiques théâtrales, les techniques et les connaissances artistiques les plus avancées. Effets de la mondialisation culturelle, elles sont adoptées comme alternatives aux références de la culture locale, dans les œuvres de théâtre, de cinéma ainsi que dans diverses productions audio-visuelles. Nombreux sont ceux qui considèrent que ces références sont devenues prédominantes dans les œuvres des jeunes artistes et qu’elles les impriment de leur sceau, cependant que d’autres affirment qu’ils n’y ont recours que pour les intégrer dans un cadre approprié à leur culture propre. Leur vision est-elle réellement innovante ou reste-t-elle traditionnelle ? Pour en débattre, nous nous appuyons sur l’analyse des textes dramatiques et des performances théâtrales de jeunes koweitiens. (Article en arabe).

La pratique culturelle des jeunes / l’exemple de SHAMS (Hanane Hajj Ali )

Le travail associatif indépendant (qu’il s’agisse d’une association, d’une coopérative, d’un club, d’une organisation, etc…) prédomine dans les pratiques culturelles des jeunes du Liban d’aujourd’hui. Ces pratiques ne se limitent plus à des créations et des productions culturelles ponctuelles, mais s’étendent à un programme d’action, qui part d’une vision précise, se fixe des objectifs liés aux pôles émetteurs et récepteurs, et établit une politique culturelle, qu’il essaye de réaliser à travers une gestion de plus en plus spécialisée dans l’organisation, le financement et la programmation. Désormais on ne parle plus de lieux consacrés aux pratiques artistiques et culturelles, mais plutôt d’espaces culturels créés et dirigés principalement par des jeunes (appartenant en majorité à la génération de la guerre civile) qui cherchent à découvrir et à affirmer leur individualité et leur singularité au sein de mouvances associatives. L’analyse portera sur l’Association Coopérative Culturelle des Jeunes du Théâtre et du Cinéma SHAMS, première coopérative culturelle au Liban. Elle se distingue, notamment, par la prédominance des jeunes à tous les niveaux de son activité, ainsi que la cohabitation et l’interaction de plusieurs générations dans son espace. (Article en arabe).

Pratiques théâtrales des jeunes syriens : écriture et représentation (Mayssoun Ali )

J’aborde dans mon exposé le théâtre des jeunes, les thèmes traités et la relation qu’ils entretiennent avec le théâtre des anciens. Les textes augurent-ils d’une nouvelle écriture sur les plans de la langue, de la forme et du contenu? Quelle est la position des jeunes par rapport aux grandes questions sensibles? Les pièces introduisent-elles des styles nouveaux qui relèveraient du domaine de l’expérimental? Autrement dit, ce théâtre renferme-t-il en lui des germes de nouveauté? L’exposé s’intéresse aussi aux problèmes de financement, de production et plus généralement aux difficultés que rencontrent les jeunes artistes en Syrie. (Article en arabe).

Etude contextuelle comparative du texte théâtral juvénile, de la colonisation à l’indépendance (Jamila Ezzegai )

Etude contextuelle comparative des œuvres théâtrales des jeunes algériens pendant et après l’indépendance, créées dans le cadre d’associations amateurs et d’universités. Elles ont évolué du texte théâtral juvénile soumis à la pression coloniale, de l’adaptation du patrimoine historique arabe et du répertoire théâtral français pendant la colonisation, à l’engagement dans les idéologies politiques dominantes après l’indépendance, à l’algérianisation des pièces théâtrales mondiales et à la recherche de nouvelles formes et styles d’écriture. L’écriture collective sous sa nouvelle forme avec des tendances populaires rénovatrices expérimentales submerge l’écriture juvénile algérienne après l’indépendance. (Article en arabe).

Piety and Pleasure: Youth Negotiations of Moral Authority and New Leisure Sites in al-Dahiya (Lara Deeb and Mona Harb )

Unlike the transgressive, defiant, or revolutionary stances of islamist youth portrayed in the media and/or scholarly depictions, youth in Lebanon are reshaping the edges of a pious community, honing moral norms as they re-inscribe them. In this paper, building on recent scholarship on pious subjectivities that has challenged notions of agency to include more complex understandings of desire – including the desire to live a life understood as moral within a particular framework, we investigate how pious youth in the southern suburb of Beirut (al-Dahiya) are challenging notions of youth. Our methods of investigation rely on focus groups, interviews and participant observation conducted in al-Dahiya since summer 2007, particularly in its new leisure sites (amusement parks, cafes and restaurants). The paper focuses on two aspects: first, on the notion of generational change as one factor in the emergence of a vibrant leisure sector in Dahiya, and second, on the ways that pious youth redefine ideas about appropriate behavior, morality and leisure by drawing on a variety of multiple authorizing discourses, including their own interpretive authority. We argue that youth practices and discourses of morality are flexible in their deployments and that this interpretive flexibility works to redefine ideas about leisure within a framework of religiosity. We discuss this shifting moral landscape primarily through the example of leisure practices in new cafes and restaurants and show how this new generation is bringing its own interpretations, tastes, and desires to a pious lifestyle. (Article in English).

The Effect of Dubbed Serials on the Iraqi Youth : A Field Study in the City of Mosul (Waad Ibrahim Khalil )

This study aims at studying the effects the Turkish dubbed serials have on the Iraqi youth. A questionnaire was equally distributed to 200 young men and women, chosen haphazardly. The most important results were the following: On top of the list were the social effects, to be followed by the economic and then by the psychological effects. Among the most prominent social effects was the fact that females faced more problems with their families due to their following these programs, and that the programs introduced new behaviors into the life of the young, besides the fact that the protagonists of those serials represented ideal models to be emulate by them. On the economic level: they burdened the young with extra expenses because they encouraged them travel to Turkey, buy whatever clothes and accessories were shown, and discuss them for hours on their mobile phones. Finally, the most important psychological effects were their feeling of inferiority when comparing their society to the Turkish one, besides the females’ feeing of happiness when they were compared to the heroines of a serial. (Article in Arabic).

Les capacités cognitives et expressives chez les jeunes et leur signification psychologique et sociale: des exemples (modèles) pour un discours différent (Nader Srage)

Etude linguistique des termes et des expressions dans le langage des jeunes dans les échanges concernant l’admiration et la séduction chez les deux sexes. (Article en arabe).

Les vêtements des jeunes femmes au Liban : Témoignage et analyse (Raja Nehmeh )

Dans l’univers des signes, il faut distinguer entre l’habit et le costume. Tandis que le premier répond à une exigence primordiale comme la protection de la nudité et des rigueurs du climat, le second dépend de motivations plus complexes qui rejoignent l’Esthétique et le Culturel. Sur ce dernier plan, la mosaïque des vêtements qu’on observe dans les rues du Liban nous invite à croire que les habitants de ce petit pays disposent d’une liberté individuelle assez importante en comparaison avec les autres pays de la région. Pour bien « lire » les vogues contemporaines des jeunes filles au Liban, il serait nécessaire de les comparer avec celles que leurs aïeules connurent dans les années vingt ou soixante. Deux périodes qui figureront dans cet article comme référence de comparaison sémiologique. Actuellement, toute étude de la mode au Liban doit se pencher sur les phénomènes extrêmes : le voile d’une part et les vêtements de séduction d’une autre, manifestations des contradictions socioculturelles qui enchevêtrent le parcours de la modernité dans la région : la séduction comme l’alliée irréductible de la consommation dont les vagues proviennent de l’occident ; et le voile, qui avait disparu ou presque dans les années soixante, pour réapparaître dans les années quatre-vingts, proclamant le retour aux traditions religieuses et locales. Deux phénomènes qui ne peuvent être compris qu’à la lumière de la conjoncture sociopolitique et historique de la région. (Article en arabe). 

[/accordion]

Additional Info

  • Volume: XIV
  • ISBN: 978-9953-0-1855-3
  • Editorial Committee: Azza Charara Baydoun, Maud Stephan Hachem, Watfa Hamadi, Nazek Saba Yared
  • Year: 2009-2010
  • Pages: 575
  • Publisher: Lebanese Association of Women Researchers

Please publish modules in offcanvas position.